Victor Sicard, baryton

Victor SicardDiplômé avec les félicitations de la très prestigieuse Guildhall School à Londres, formé à l’opéra studio national du Royaume-Uni, Victor Sicard est un baryton rochelais qui se produit aujourd’hui sur les plus grandes scènes internationales. Il travaille en soliste avec des chefs tels que William Christie, Emmanuelle Haïm, Vincent Dumestre, Hervé Niquet, Mathieu Romano, Lionel Meunier, John Butt, Riccardo Minasi, Maxim Emelyanychev…

Son répertoire opératique inclut les rôles d’Adario dans Les Indes Gallantes de Rameau pour Opera Lafayette à Washington et au MOMA (New York) avec Ryan Brown, Dr Falke dans Die Fledermaus pour l’Opéra National de Linz (Autriche), Le rôle d’Ormonte dans Partenope de Haendel avec Il pomo d’Oro au théâtre des Champs-Élysées et pour une tournée internationale (Madrid, Amsterdam, Essen, Pamplune), Le rôle d’Apollon dans La Descente d’Orphée aux enfers et le rôle de Pan dans Amor vince ogni cosa tous deux de Charpentier à l’Opéra de Lille et de Dijon pour Emmanuelle Haïm et le Concert d’Astrée, Le rôle d’Enée dans Didon et Enée avec les Arts Florissants et William Christie, L’Horloge et le Chat dans L’Enfant et les sortilèges pour Glyndebourne Festival.

Victor se produit régulièrement en récital avec sa pianiste Anna Cardona dans plusieurs salles prestigieuses internationales. Ils ont joué pour France Musique lors d’un enregistrement en direct, le petit palais à Paris, Le Wigmore Hall à Londres, Le Barbican Hall à Londres, Le théâtre de la coupe d’or à Rochefort, l’Auditorium Josep Carreras en Catalogne, le festival de L’île de Wight, la salle Bourgie à Montréal. Ils sont réinvités pour la troisième année consécutive au festival Oxford Lieder. Victor présenta également à ce même festival en 2015, un récital avec Graham Johnson.

Son répertoire d’Oratorio inclut le Requiem de Mozart au Royal Albert Hall, Le Requiem de Fauré à Saint Martin in the Fields, La Petite Messe solennelle de Rossini aux grands théâtres de Caen et de Massy avec l’ensemble Aedes dirigé par Matthieu Romano. Il était Jésus et la basse soliste également pour Aedes aux festivals de Vézelay, De l’Epau, Sinfonia en Périgord, à l’opéra de Massy, opéra de Vichy et à l’Opéra de Compiègne.